de Brest bombardé à Huelgoat libéré

Hervé Jaouen (préface) et Léopold Turgot (texte)

14,5 x 20,5 cm
Broché
80 pages noires et 16 pages photos couleur

Si loin des îles... De Brest bombardé à Huelgoat libéré

13,00 €Prix
  • Deux auteurs pour un même livre sur le thème de la mémoire familiale, à partir d’un manuscrit miraculeusement retrouvé à l’occasion d’un tri successoral.

    Dans son journal tenu de 1940 à 1944, Léopold Turgot, grand-père paternel de l’épouse d’Hervé Jaouen, raconte sa vie sous l’Occupation, à Brest tout d’abord, puis dans les monts d’Arrée. Au précieux témoignage s’ajoute le vécu de personnages dont l’originalité intrigue. Ainsi, Léopold Turgot et son frère participeront à leur manière à la libération de Huelgoat : bilingues, ils seront interprètes auprès des Américains…

    …C’est que les frères Turgot avaient travaillé au Canada et aux Etats-Unis. Immigrés dans leur propre pays, la France, et devenus bretons par la force des choses, ils étaient d’ici tout en étant d’ailleurs. Ils venaient de Saint-Pierre-et-Miquelon, qu’ils avaient dû quitter à regret.

    Narrés par Hervé Jaouen, les bonheurs et les tribulations de ces déracinés constituent la trame d’une saga extraordinaire qui illustre cette phrase finale de l’un de ses romans : « On devrait toujours songer que sous chaque pierre tombale reposent des destins insoupçonnés. »

    A noter : on retrouve ici les personnages de L'Adieu aux îles, succès d'Hervé Jaouen (Folio Gallimard, 1999).